Et le réveil du moustique tigre sera décuplé par la transmission, de l’humain à l’humain, du virus puisque Zika a été reconnu comme sexuellement transmissible.