«

»

Glutamate monosodique, drogue toxique ?

Monique Carrière Ph.D. Professeure titulaire Département de réadaptation. Faculté de médecine Pavillon Vandry, Local 4465 Université Laval Ste-Foy (Québec) G1V 0A6

Membre du Groupe de Recherche sur l’Inclusion sociale, l’Organisation des services et l’Évaluation en Santé Mentale (GRIOSE-SM) rattaché au CSSS de la Vieille Capitale et au CH Robert Giffard.

Glutamate monosodique = MSG L’Assaisonnement (lorsque non défini) = MSG (Arôme) Naturel = MSG Protéine Végétale hydrolysée = MSG Accent = MSG Aginomoto = MSG Attendrissant à Viande Naturelle = MSG

 

Poison lent

L’additif alimentaire MSG (le Glutamate monosodique) est un poison lent. Le MSG se cache derrière 25 noms ou plus, tel que; l’Assaisonnement (Arôme) Naturel. Le MSG est même dans votre café favori chez Tim Horton et Starbuck! Je me suis demandé s’il pourrait y avoir un actuel produit chimique causant l’épidémie d’obésité massive, et c’est ce qu’a fait un de mes amis, John Erb. Il était assistant de recherche à l’Université de Waterloo en Ontario, au Canada, et a passé des années à travailler pour le gouvernement. Il a fait une découverte étonnante en passant en revue des journaux scientifiques pour l’écriture de son livre intitulé

« L’Empoisonnement lent de l’Amérique. »

Dans des centaines d’études à travers le monde, des scientifiques créaient des souris et des rats obèses pour les utiliser dans des tests d’études portant sur les régimes ou sur le diabète. Aucune espèce de rat ou de souris n’est naturellement obèse, alors les scientifiques doivent les créer. Ils en font des créatures obèses morbides en les injectant avec du MSG dès leur naissance.

Le MSG triple la quantité d’insuline que le pancréas sécrète, causant l’obésité chez les rats. Ils ont même un nom pour les rongeurs gras qu’ils créent : «RATS TRAITÉS AU MSG».

Quand je l’ai entendu, j’ai été choqué. Je suis allé dans ma cuisine et j’ai vérifié le garde-manger et le réfrigérateur. Le MSG était dans tout : Les soupes Campbell, les Doritos Hostess, les chips Lays assaisonnées, la garniture Ramen, le hamburger helper de Betty Crocker, la sauce gravy de Heinz, les repas préparés gelés de Swanson et des sauces à salade Kraft, particulièrement les faibles en calories, etc.

Les articles qui n’ont pas fait marquer de MSG sur leur étiquette de produit avaient quelque chose appelé "Protéine Végétale hydrolysée", qui est juste un autre nom pour le Glutamate monosodique.

Il était choquant de voir jusqu’à quel point la nourriture, dont nous nous alimentons ainsi que nos enfants chaque jour, était remplis de cette substance.Le MSG est caché sous plusieurs différents noms pour tromper ceux qui lisent la liste d’ingrédients, ainsi ils ne pourront se tenir à jour.

D’Autres noms pour le MSG sont en anglais : "Accent", "Aginomoto", "Natural Meat Tenderizer (Attendrissant à Viande Naturelle", etc

Mais ça ne s’arrête pas là. Quand notre famille est sortie manger, nous avons commencé à demander aux restaurants quels articles du menu contenaient du MSG. Plusieurs employés, même les gérants, ont juré qu’ils n’utilisaient pas de MSG.  Mais quand nous demandons la liste d’ingrédients, qu’ils nous procurent, sous toute évidence, à contre-coeur, le MSG et la Protéine Végétale Hydrolysée étaient partout. Burger King, McDonald’s, Wendy’s, Taco Bell, chaque restaurant même les restaurants de meilleur qualité comme le TGIF, le Chili’s, le Applebee’s et Denny’s, utilise le MSG en abondance. Le restaurant PFK (Kentuckyfried chicken) a semblé être le pire contrevenant. Le MSG était dans chaque plat de poulet, sauce à salade et la sauce brune. Pas étonnant que j’aime manger cette couche sur la peau car leur épice secrète contient du… MSG! Alors pourquoi le MSG est dans autant de produits alimentaires que nous mangeons?

Est-ce que c’est un agent de conservation ou une vitamine ?

Pas selon mon ami John Erb. Dans son livre «l’Empoisonnement Lent de l’Amérique», il stipule que le MSG est ajouté à l’alimentation pour l’effet de dépendance que ça provoque chez l’humain. Même le site Web de propagande commandité par le groupe de lobby des fabricants alimentaires soutenant l’utilisation du MSG, explique que la raison pour laquelle ils l’ajoutent à l’alimentation est pour faire manger davantage les gens. Une étude sur des personnes âgées a démontré que les gens plus vieux mangent davantage lorsque du MSG est ajouté à leur nourriture. L’association du groupe de lobby pour le MSG dit que de manger plus est une bonne chose pour les gens âgés, mais que fait-il au reste de nous ? « Je te gage que tu ne peux pas en manger qu’une seule (publicité des chips Lays)», prend une toute nouvelle signification lorsque le MSG est impliqué! Et nous nous demandons pourquoi la nation est au-dessus du poids santé! Les fabricants de MSG, eux-mêmes, admettent qu’ils rendent dépendant les gens à leurs produits. Cela fait que les gens choisissent leurs produits plutôt que ceux des compétiteurs, et fait manger davantage les gens que si le MSG n’avait pas été ajouté. Non seulement le MSG a été scientifiquement prouvé comme causant l’obésité, c’est une substance provoquant la dépendance comme la nicotine dans le tabac. Depuis son introduction dans l’alimentation américaine, il y a 50 ans, le MSG a été ajouté en de plus en plus grandes doses aux repas préparés, aux potages, aux casse-croûtes et aux menus de la restauration rapide que nous sommes tentés de manger chaque jour. La FDA n’a établi aucune limite quant à la quantité qui peut être ajouté à la nourriture. Elle prétend qu’il est sécuritaire d’en manger de n’importe qu’elle quantité. Mais comment peuvent-ils prétendre qu’il est sûr quand il y a des centaines d’études scientifiques avec des titres comme ceux-ci : « Les rats obèses aux glutamate monosodique (MSG) comme modèle pour l’étude d’exercices chez les obèses. » Gobatto CA, Mello MA, Souza CT, Ribeiro IA. Res.Commun Mol Pathol Pharmacol. 2002. « L’adrénalectomie supprime la sécrétion de sérotonine hypothalamique tant chez les rats normaux que ceux obèses aux MSG. » Guimaraes RB, Tell MM, Coelho VB, Mori C, Nascimento LE CM, Ribeiro. Brain Res. Bull. Août 2002. « L’obésité provoquée par le traitement néonatale au glutamate monosodique chez des rats spontanément hypertensive : un modèle animal de facteurs de risque multiples. » Iwase M, Yamamoto M, Iino K, Ichikawa K, Shinohara N, Yoshinari Fujishima. Hypertens Res. Mars 1998. « Des lésions hypothalamiques provoquées par l’injection de glutamate monosodique durant la période d’allaitement et le développement subséquent de l’obésité. » Tanaka K, Shimada M, Nakao k kusumoki. Exp Neurol. Octobre 1978. Non, la date de cette dernière étude n’était pas une erreur de frappe; elle a été publié en 1978. Tant la « communauté de recherche médicale » que les « manufacturiers en alimentation » connaissaient les effets secondaires du MSG depuis des décennies. Beaucoup plus, des études mentionnées dans le livre de John Erb lient le MSG au diabète, aux migraines et aux maux de tête, à l‘autisme, aux DADH et même à l’Alzheimer. Ainsi que pouvons-nous faire pour arrêter les manufactures alimentaires de mettre ce MSG, engraissant et provoquant une dépendance, dans nos provisions alimentaires et causant l’épidémie d’obésité que nous voyons maintenant ? Il y a plusieurs mois, John Erb a présenté son livre et ses soucis à un des fonctionnaires gouvernementaux de la santé les plus hauts au Canada. Tandis qu’il était assis dans le bureau gouvernemental, le fonctionnaire lui a dit, « Bien sûr, je sais à quel point le MSG est mauvais, je ne toucherais pas à cette substance ». Mais ce haut fonctionnaire refuse de dire au public ce qu’il sait. La meilleure façon pour vous sauver et sauver vos enfants de cette épidémie provoquée par cette drogue (MSG) est en expédiant cet article à tous et chacun. Tapez les mots suivants : « MSG Obèse » et lisez quelques-unes des 115 études médicales qui apparaissent. Nous, le public, ne voulons pas être des rats dans une expérience géante et nous n’approuvons pas les aliments qui nous transforme en une nation d’obèse, léthargique, en mouton accro, alimentant à la base l’industrie alimentaire pendant que nous attendons la transplantation cardiaque, l’amputation causée par le diabète, la cécité, ou d’autres désordres causés par l’obésité tel que la mortalité. Avec votre aide nous pouvons mettre fin à ce poison. Faites votre part en propageant ce message du bouche à oreille, par courriel ou par la distribution de cette liste imprimée à vos amis dans le monde entier pour arrêtez cet « Empoisonnement lent de l’HOMME » par l’industrie alimentaire.

Donc :

Glutamate monosodique = MSG L’Assaisonnement (lorsque non défini) = MSG (Arôme) Naturel = MSG Protéine Végétale hydrolysée = MSG Accent = MSG Aginomoto = MSG Natural Meat Tenderizer = MSG Attendrissant à Viande Naturelle = MSG

Dénoncer le MSG est de notre responsabilité à tous, alors passez le mot

SVP… et vite…

 

(3 commentaires)

  1. M.-A. Dionne

    Mme Carrière, avant d’affirmer des choses comme « protéine végétale hydrolysée = MSG », pourriez-vous fournir vos sources svp?
    Je n’ai trouvée ABSOLUMENT AUCUNE source à cet effet. Le problème de la protéine végétale hydrolysée (PVH ou HVP, mais pas MSG) vient de ce qu’elle est souvent issue du soja, auquel certaines personnes peuvent être hypersensibles ou allergiques.
    Donc veuillez svp citer des sources fiables pour vos affirmations, car que je sache, vous êtes une spécialiste en réadaptation, pas en biologie ni en nutrition.

  2. F. Papineau

    Je suis d’accord avec le commentaire de M.-A. Dionne.
    Je suis allergique au MSG et je ne suis pas allergique au protéine végétale hydrolysée.Je suis même obligé
    de me servir de mon épipen lorsque je prends du MSG et je n’ai jamais fait de réaction à la protéine vegétale
    hydrolysée.

  3. André Paradis

    Madame Carrière,
    Je termine la lecture de votre exposé sur les effets néfastes sur la santé des gens, lorsqu’ils ingèrent des produits alimentaires contenant des MSG. Le document m’est arrivé via un courriel, envoyé par un correspondant et je l’en remercie!
    Toutefois j’ai de la difficulté à comprendre pourquoi le département de la Santé Public des villes, le Ministère de la Santé du Québec ainsi que sa contre partie Fédérale m »apparaissent toutes absentes dans ce débat important qu’est la santé des citoyens. Les 20 milliards alloués au Ministère de la Santé, devrait inciter ce dernier à être le premier à monter aux barricades et décréter par une loi, que l’usage de MSG est banni au Québec et exiger la collaboration de l’industrie alimentaire de s’y conformer. La campagne pour réduire la quantité de sel dans les aliments a portée fruit et j’ose espérer que votre expertise et celle de vos confrères, servira à faire pression sur le gouvernement pour qu’il agisse dans les plus brefs délais. Il l’a fait avec la cigarette alors…
    Comment détecter la présence de MSG lorsque nous mangeons aux restaurant ? Les effets que j’ai dans le heures qui suivent, me purgent infailliblement et cela me rend craintif de voyager.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


Ce blog est dofollow ! 

Positions by Seo-WatcherBoosté par WP-Avalanche